Monthly Archives: juin 2019

NON, ce tuyau obstrué par des résidus divers n’est pas celui de Camwater

L’image d’un tuyau obstrué de laitier, de rouille et de résidus divers est présentée sur la toile comme un des tuyaux de Camwater, l’entreprise en charge de la distribution de l’eau aux populations camerounaises.

Nous Avons vérifié pour vous: La réponse est NON

Photo publiée dans le célèbre groupe Facebook camerounais “Le Cameroun c’est le Cameroun”

La photo de ce tuyau circule sur d’autres plateformes notamment Facebook sur forme d’alerte en le présentant comme un des tuyaux de Camwater transportant de l’eau jusque dans nos maisons. Une petite recherche sur la toile montre que cette photo parait pour la première fois sur internet en 2016 en Russie. L’article fait savoir qu’il s’agit d’une image a été publiée sur la page Facebook de l’ex-ministre du Logement et des Services communaux russe, Alexey Kucherenko.

Dans ce post il fait savoir que c’est un des tuyaux qui conduit de l’eau à Vinnitsa, une ville en Ukraine. Ce qui va s’avérer faux puisque l’image a plutôt été prise en Thaïlande. C’est justement en Thaïlande que la photo revient sur internet en 2017 sous forme d’un fake news annonçant que ce tuyau transporte encore de l’eau destinée aux populations. Choqués par ces révélations, les thaïlandais avaient lancé un mouvement de contestation pour exiger des clarifications de la part de l’État. Le gouvernement qui avait reconnu l’existence de ce tuyau avait par contre souligné que l’état du tuyau ne rendait pas l’eau mauvaise pour autant. Le communiqué traduit du thaï disait notamment « Comme les scories ne sortent pas avec de l’eau et que le chlore tue également les germes, les autorités ont envoyé des scientifiques recueillir des échantillons d’eau en raison des manifestations. Ils confirment que c’est sécuritaire ».

L’ Etat thaïlandais de rappeler que le tuyau a été remplacé depuis 2012 et que faire circuler une telle assertion en 2017 était tout simplement de la fausse information.

La même photo s’est retrouvée sur les réseaux sociaux en Italie en 2018 dans des conditions similaires. La description de l’image était tout aussi alarmiste et appelait les italiens à demander des comptes à l’Etat sur la qualité d’eau qu’ils reçoivent.

Photo publiée sur le site italien Butac.it

Un mouvement assez vite désamorcé lorsque les italiens ont découvert qu’il s’agissait d’une fausse information. Le célèbre site de Factcheking italien Butac ayant enquêté sur l’image a d’ailleurs donné  la parole à un expert qui estime que ce genre d’accumulation tel qu’on le voit dans le tuyau  se produit dans des systèmes qui ne génèrent pas une pression suffisante, peut-être parce qu’ils sont vieux ou usés, sans que cela n’altère la qualité de l’eau qui sort du robinet.

Non, les Lions Indomptables du Cameroun ne s’exposent pas à une disqualification de la CAF pour n’être pas arrivés au Caire jeudi avant minuit

Plusieurs publications sur les réseaux sociaux et dans la presse ont fait état de ce que la sélection nationale de football du Cameroun risque une disqualification pour arrivée tardive au Caire, en Egypte, où elle doit prendre part à la Coupe d’Afrique des nations (Can 2019). Y a-t-il une disqualification prévue parce que les Lions Indomptables n’ont pas rallié la capitale égyptienne 24 heures avant le coup d’envoi de la compétition et cinq jours avant leur premier match?

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est: NON

L’équipe nationale de football du Cameroun devait rallier l’Egypte jeudi 20 juin 2019 pour prendre part à l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) qui s’ouvre au Caire ce vendredi 21 juin. Mais jusque tard dans la nuit de jeudi, les Lions Indomptables n’avaient toujours pas quitté l’hôtel du Mont Fébé à Yaoundé, où ils ont été logés à leur arrivée au pays en début de semaine. A l’origine du pied de grue de la sélection nationale, une revendication de primes impayées. En plus des 20 millions F. Cfa reçus par joueur, les Lions Indomptables ont exigé 20 millions F. Cfa supplémentaires par joueur, avant de prendre leur vol.

Plusieurs publications ont vite fait d’indiquer que si Lions Indomptables ne ralliaient pas la capitale égyptienne avant minuit jeudi 20 juin, ils s’exposaient à une disqualification de la part de la Confédération africaine de football (Caf) et à d’autres sanctions.

« Il n’y a pas de sanction. En tout cas pas prévue par les textes», martèle David Eyengue, journaliste sportif en service au quotidien Le Jour.

Une source à la Caf relève qu’aucune disposition du règlement de la Can n’oblige les équipes à être présentes sur le site de la compétition cinq jours avant leur premier match. Les quelques dispositions qui font référence à une quelconque sanction des équipes de la Can se retrouvent aux chapitres 27 et 38, mais ne renvoient pas à une disqualification des Lions selon le contexte présent.

Le chapitre 27 du règlement table sur le « Forfait, retrait, refus de jouer, remplacement » tandis que le chapitre 38 sur les  « Dispositions financières » indique en son article 103.2 que «L’association organisatrice du tournoi final a l’obligation de prendre à sa charge les dépenses suivantes : les frais de séjour des équipes des fédérations participantes pour un maximum de 30 personnes par équipe, à partir de trois jours avant le premier match de chaque équipe et jusqu’à deux jours après son dernier match, sauf exception due à l’absence de service régulier d’avion ».

Crédit photo: @Crtvweb

Pour cette dernière disposition aussi, les Lions Indomptables qui jouent leur premier match le mardi 25 juin 2019 contre la Guinée Bissau, restent largement dans les délais réglementaires. Ils ont quitté le Cameroun le vendredi 21 juin 2019, plus de trois jours avant leur entrée en compétition.

Oui, la fecafoot n’a pas encore signé de contrat avec le Coq Sportif

Une contribution sur Whatsapp du Dr. Serge Mbappe reprise sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter notamment, révèle qu’aucun contrat n’a encore été signé entre la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) et l’équipementier Le Coq Sportif.

Nous avons vérifié pour vous: La réponse est: OUI

A ce jour, en effet, aucun contrat n’a encore été signé entre les deux entités.

C’est une interview accordée par Yannick Noah au journaliste camerounais Boney Phillippe qui a inspiré la contribution du Dr Serge Mbappa. Selon Yannick Noah, c’est pour venir en aide à son pays qu’il a demandé à l’équipementier, dont il est membre du Conseil d’administration, d’accompagner l’équipe nationale après avoir appris le retrait de Puma. Il indique d’ailleurs avoir appelé le président de l’équipementier (Le Coq Sportif) pour motiver la doléance. Noah d’ajouter qu’il n’est même pas au courant que Seydou Mbombo Njoya est le nouveau président de la Fecafoot.

Présentation du maillot

Crédit image: Fecafoot

Même si le contrat n’est pas encore signé à ce jour, c’est bel et bien l’équipementier Le Coq Sportif qui habille les Lionnes indomptables en compétition à la coupe du monde qui se joue en France. Le maillot des Lions indomptables en route pour la CAN Égypte 2019, floqué au logo de l’équipementier Le Coq Sportif, a été présenté officiellement à la presse le mercredi 19 juin 2019.     

Interrogé lors de la cérémonie de présentation du maillot des Lions sur ce que gagne le Cameroun avec le partenaire Le Coq Sportif, le président de la Fécafoot a indiqué qu’

« au nom de la clause de confidentialité qui nous lie à nos partenaires du Coq sportif, je ne pourrais pas dévoiler le montant du contrat ou encore ce que cela rapporte au Cameroun en termes de gain. Tout ce que je puis vous dire c’est que Le Coq sportif a décidé d’habiller toutes les sélections nationales. Et en termes de matériels et d’équipements, il nous offre une bien plus grande offre que par le passé. »

Et de poursuivre : «Et pour être honnête avec vous, je préfère signer un bon contrat avec un “Petit” plutôt que de signer un mauvais contrat avec un grand

Une source annonce la signature effective de ce contrat avec Le Coq Sportif pour le 26 juillet 2019, à l’issu d’un conseil exécutif de la Fécafoot.

Non, la BEAC n’a publié aucun avis de recrutement

Un texte annonçant un recrutement à la BEAC circule depuis la semaine dernière sur les réseaux sociaux. Ce communiqué émane t-il de l’institution bancaire?

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Une lettre supposée signée du Secrétariat général de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) annonce un recrutement au sein de cette institution. La lettre parle du recrutement de 500 agents de sécurité, 300 agents de « Tri d’argent » et 400 comptables financiers. Bémol, cette annonce n’est pas disponible sur le site de la BEAC.

Pour se rassurer, l’équipe de StopIntox a joint par téléphone, Abdoullahi Oumar, de la cellule de communication de la BEAC. Il a assuré qu’il s’agit d’une “infox” (Fake news) et que l’absence de cette information sur le site de la BEAC prouve à suffisance de sa non légitimité.

Indices

Quelques indices sur le communiqué en question permettent justement de douter de sa véracité:

  1. Le logo au bas de la lettre.
  2. L’absence de nom sur la signature
  3. Aucun concours de la BEAC n’est payant. Dans le faux communiqué pourtant, il est demandé de payer une somme de 10.000 FCFA par un compte Express Union.
  4. L’annonce n’est pas datée
  5. La traduction anglaise de la BEAC. Dans le document en circulation, BEAC est traduit en anglais comme «State Bank of Central Africa ». Or la bonne traduction de la BEAC en anglais est Bank of Central African States.
  6. Les agents qui ne sont pas cadres supérieurs de la BEAC sont affectés au Cameroun. Dans le communiqué, il est dit que les agents recrutés seront repartis dans toutes les agences de la BEAC dont le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Cameroun, la République Centrafricaine.
  7. La BEAC abrège Centrafrique par RCA et non pas par RC comme c’est le cas dans la fausse lettre.
  8. Et comme nous l’avons dit, le texte n’est pas disponible sur le site internet de la BEAC.

Non, la journée du 21 juin 2019 n’est pas fériée au Cameroun

La journée de deuil national décrétée par Paul Biya est-elle fériée ?

Nous avons vérifié: La réponse est: NON

Le président de la République, Paul Biya, a signé un décret ce lundi 17 juin 2019, faisant de la journée du vendredi 21 juin, journée de deuil national en mémoire aux 17 soldats camerounais morts lors d’une attaque de Boko Haram à Darak dans la région de l’extrême nord dans la nuit du 09 au 10 juin.

Seulement, les camerounais et même parmi les plus avertis du secteur de l’information ont tôt fait de transformer la journée de deuil national en férié, créant la confusion. Il faut dire que le seul corolaire d’un décret de deuil national est le fait que les drapeaux sont en berne. En plus clair, dans les administrations publiques, les établissements scolaires, le drapeau ne sera pas levé et ne pourra donc pas flotter. Par ailleurs, un jour férié est dans la majorité des cas décrété par le président de la République. Dans le décret de ce 17 juin, il n’est mentionné nul part que la journée du 21 juin est fériée.
Ce vendredi donc, les activités connaîtront leur cours normales. Les services publics seront disponibles.

L’office du baccalauréat a d’ailleurs à cet effet publié un communiqué ce 18 juin 2019 pour rappeler que l’examen du probatoire d’enseignement général qui a débuté ce mardi ne connaîtra aucune interruption.

NON, Ecobank Cameroun n’a pas publié un avis de recrutement massif

Une annonce circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours faisant état d’un recrutement massif à Ecobank Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Un document très partagé sur les réseaux sociaux notamment twitter, facebook ou whatsApp annonce un recrutement massif à Ecobank Cameroun. Pas moins de 14 postes sont listés dans l’annonce qui s’achève par une adresse mail par lequel on peut envoyer son dossier.
Nous avons joint au téléphone la directrice marketing et communication de Ecobank Cameroun, Evy BEND, qui fait savoir que l’annonce est non fondée.
Cette banque panafricaine dispose en effet des canaux officiels pour la publication de ses annonces, notamment son site internet www.ecobank.com et ses réseaux sociaux officiels.

NON, la compagnie aérienne nationale camerounaise Camair-Co ne recrute pas 130 hôtesses

Une annonce circulant sur les réseaux sociaux depuis quelques jours fait état de ce que la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), la compagnie aérienne nationale du Cameroun, recrute 130 hôtesses.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Une annonce partagée abondamment sur les réseaux sociaux, Facebook et Whatsapp, notamment, indique que la compagnie aérienne camerounaise Camair-Co a lancé un recrutement de 130 hôtesses de salle/lounge pour le compte de l’année 2019. Ladite annonce attribuée à la responsable des hôtesses de Camair-Co énumère les pièces à fournir et fixe la date limite du dépôt des dossiers par courriel électronique au 15 juin 2019 à 16h.

Il s’agit en réalité d’une fausse annonce. Dans un communiqué signé de la direction générale de la compagnie aérienne lundi 10 juin 2019, «Camair-Co tient à préciser que cette offre d’emploi n’émane pas de ses services et décline à cet égard toute responsabilité y relative». La compagnie nationale rappelle dans le même document rédigé en français et en anglais, qu’elle dispose de canaux officiels pour la publication de ses annonces. Il s’agit en effet de son site internet : www.camair-co.cm, de ses comptes Facebook, Twitter, Instagram et Linkedin. L’entreprise peut également communiquer par voie de presse écrite ou parlée.

Ce n’est pas la première fois que ce Fake News annonçant le recrutement de 130 hôtesses à Camair-Co circule sur la toile. Au mois de mars et avril 2019, la même annonce a été partagée sur les réseaux sociaux. Le Top management de la compagnie aérienne a également publié un communiqué en guise de démenti, à ces occasions-là.

Mathias Mouendé Ngamo

NON, l’épreuve de mathématiques au Bepc session 2019 n’a pas été annulée au Cameroun

Un communiqué attribué au ministre des Enseignements secondaires en circulation sur les réseaux sociaux indique que l’épreuve de mathématiques du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session 2019 a été annulée au Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Depuis les premières heures du dimanche 09 juin 2019, un communiqué circule abondamment sur les réseaux sociaux. Ledit document dans son contenu indique tel que libellé que : «Le ministre des enseignements secondaire informe les candidats au BEPC que l’épreuvede mathématique est annulée .ainsi ils composeront lundi 10 juin 2019.».

Contacté par StopIntox, Luc Ernest Ikoula, le Chef de la cellule de communication du Ministère des Enseignements secondaires (Minesec), a indiqué qu’il s’agit d’un faux document à tout point de vue.

« Le communiqué n’émane pas de madame le ministre des Enseignements secondaires », a –t-il clamé.

 Il informe en outre qu’une note d’information du Minesec signée le 30 mai 2019, indiquait déjà aux candidats au Bepc « qu’en cas de coïncidence de la fête du fin de jeûne de Ramadan avec un jour de passage des épreuves du Bepc, des Cap Stt et industriels, les épreuves de ladite journée sont reportées au samedi 08 juin 2019 aux mêmes horaires».

Le document détaillant les horaires de passage des épreuves du Bepc rendu publique depuis le 09 avril 2019 portait déjà la même mention en bas de page. Des candidats et enseignants contactés par StopIntox ont confirmé que, du fait de la célébration du Ramadan mercredi, l’épreuve de Mathématiques prévue entre 8h et 10h a bien été passée le samedi 08 juin entre 8h et 10h tel que le prévoyait le chronogramme. Les épreuves d’expression écrite et de deuxième langue programmées aussi le même mercredi (férié) ont également été distribuées le samedi, respectivement dans les tranches d’horaire 10h30-12h30 et 13h30-15h30.  

Des incongruités dans le document

Le responsable de la communication qui est assailli de coups de fils depuis la publication de ce document relève en outre des incongruités dans ce faux communiqué attribué à la ministre Nalova Lyonga. Il fait remarquer dans l’entête du document la mention : « Office du baccalauréat du Cameroun». Or, renseigne t-il, le Bepc relève de la compétence de la Direction des examens, des concours et de la certification du Minesec.

A l’observation du document, on peut en outre se rendre compte de la présence en bas de page côté droit, de la présence d’un émoticône en forme de ciseaux qui peut confirmer l’utilisation d’un logiciel de montage. Aussi, l’utilisation de plusieurs polices de caractère, des coquilles et le logo éveillent la curiosité. Aucun communiqué du genre ne figure d’ailleurs sur le site officiel du Minesec.

Le site Cameroun.com écrit en arrière plan du document ne renvoie à aucun site d’administration publique. Dans le moteur de recherches, il ne renvoie à aucun site actif tout simplement.

Mathias Mouendé Ngamo

NON, le Commissaire du 9ème arrondissement de Douala ne s’est pas donné en spectacle tout nu devant son unité de police

Une vidéo en circulation sur les réseaux sociaux depuis le 31 mai 2019 présente un homme entièrement nu qui se donne en spectacle au dessus d’une voiture garée devant le commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala. S’agit-t-il du commissaire de cette unité de police tel que mentionné dans les commentaires qui accompagnent ladite vidéo?

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

« Ça s’est passé à Deïdo ce matin. Le commissaire du 9ème arrondissement s’est mis à poil et est monté sur sa voiture. Seigneur voilà que nos autorités sont de plus en plus exposées !!! Jésus au secours !!! ».

Voici le message qui accompagne la vidéo en circulation dans des réseaux sociaux depuis vendredi 31 mai 2019. Depuis cette date-là, le téléphone du commissaire, Guilibite Jean Georges, ne cesse de crépiter. Un de ses collaborateurs indique que ladite vidéo s’est même retrouvée dans des foras de camarades de promotion de la police.

Capture d’écran Whatsapp

A l’observation, la vidéo a été effectivement prise devant le commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala au quartier Deido. Le lieu est facilement reconnaissable par le drapeau camerounais qui flotte à l’esplanade et la plaque qui renseigne sur la dénomination de cette unité de police.

Qui est l’exhibitionniste?

Seulement, il ne s’agit pas du commissaire de police en exhibition au dessus du véhicule immobilisé. Des policiers de cette unité de police, présents pendant le déroulement des faits vendredi matin (31 mai 2019), ont confié à StopIntox qu’il s’agissait plutôt d’un homme souffrant de troubles mentaux. Le nommé Etondè Bruno Liberté, lors d’une de ses crises, s’en est pris au véhicule de marque Rav4 appartenant à un magistrat, au lieu-dit ‘’3 boutiques’’, non loin du rond point Deido.

« Il vandalisait la voiture du magistrat. Celui-ci a trouvé bon de le conduire au commissariat, où il devait être entendu pour ‘’destruction’’.  Devant le commissariat, le monsieur est monté tout nu au dessus de la Rav4 et continuait de vandaliser le véhicule. Le chef d’unité (le commissaire) qui vivait lui aussi la scène a même été insulté par le monsieur en question. Ce sont des membres de sa famille qui sont venus expliquer qu’il souffre de problèmes mentaux depuis 1998», a confié un policier de cette unité.

Après avoir été maîtrisé, Etondè Bruno Liberté a donc été conduit à l’hôpital de district de Deïdo, puis à l’hôpital Laquintinie de Douala, où il a été placé sous soins. Un enquêteur a indiqué à Stopintox que des proches d’Etondè Bruno Liberté ont d’ailleurs pris l’engagement de revenir dans quinze jours, pour réparation des dégâts.

Le véhicule vandalisé immobilisé devant le commissariat.

Le véhicule vandalisé a été parqué devant le commissariat. Il n’appartient pas au commissaire tel que relayé sur les réseaux sociaux. Lorsqu’il n’est pas dans sa petite voiture de service, Guilibite Jean Georges se déplace à bord d’un Pick-up de couleur blanche. Il est à la tête du commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala depuis cinq ans.

Mathias Mouendé Ngamo

OUI, Eneo réclame une créance de 100 milliards F. Cfa à l’Etat du Cameroun

Une information relayée par plusieurs sites internet camerounais indique que Energy Of Cameroon (Eneo), l’entreprise chargée de la production et de la commercialisation de l’énergie électrique, réclame une dette de plus de 100 milliards F. Cfa à l’Etat du Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est: OUI

Une source interne à l’entreprise contactée par StopIntox a confirmé cette information sur la dette de l’Etat. Pour ce qui est du montant dû, la source a précisé que « ce n’est pas loin de ce chiffre là (100 milliards F.Cfa)».

Dans son discours à l’occasion de la 133ème édition de la fête du Travail, le 1er mai 2019, Joël Nana Kontchou, le directeur général d’Eneo Cameroon, indiquait déjà aux employés des manquements sur le plan financier, dus principalement aux créances de l’Etat. Mais le Dg n’a pas avancé de chiffres ce jour-là: «Sur le plan financier, notre trésorerie s’est progressivement dégradée au cours des derniers mois, à cause essentiellement des créances de l’Etat, auxquelles s’ajoutent celles de certaines entités publiques. Lorsque l’on isole ces créances dans notre portefeuille, le taux de recouvrement se situe dans les marges prévues dans notre plan », relevait –t-il. 

L’entreprise Alucam qui consomme à elle seule 40% de la production nationale en électricité est citée au rang des gros débiteurs d’Eneo Cameroon, a appris StopIntox. 

Selon le dernier rapport annuel disponible (2017), Eneo Cameroon comptait 1 184 372 clients actifs à fin 2017.  99 431 nouvelles familles et entreprises se sont branchées au réseau électrique durant la même année (2017).

Mathias Mouendé Ngamo

RSS
Follow by Email