NON, l’épreuve de mathématiques au Bepc session 2019 n’a pas été annulée au Cameroun

Un communiqué attribué au ministre des Enseignements secondaires en circulation sur les réseaux sociaux indique que l’épreuve de mathématiques du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session 2019 a été annulée au Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Depuis les premières heures du dimanche 09 juin 2019, un communiqué circule abondamment sur les réseaux sociaux. Ledit document dans son contenu indique tel que libellé que : «Le ministre des enseignements secondaire informe les candidats au BEPC que l’épreuvede mathématique est annulée .ainsi ils composeront lundi 10 juin 2019.».

Contacté par StopIntox, Luc Ernest Ikoula, le Chef de la cellule de communication du Ministère des Enseignements secondaires (Minesec), a indiqué qu’il s’agit d’un faux document à tout point de vue.

« Le communiqué n’émane pas de madame le ministre des Enseignements secondaires », a –t-il clamé.

 Il informe en outre qu’une note d’information du Minesec signée le 30 mai 2019, indiquait déjà aux candidats au Bepc « qu’en cas de coïncidence de la fête du fin de jeûne de Ramadan avec un jour de passage des épreuves du Bepc, des Cap Stt et industriels, les épreuves de ladite journée sont reportées au samedi 08 juin 2019 aux mêmes horaires».

Le document détaillant les horaires de passage des épreuves du Bepc rendu publique depuis le 09 avril 2019 portait déjà la même mention en bas de page. Des candidats et enseignants contactés par StopIntox ont confirmé que, du fait de la célébration du Ramadan mercredi, l’épreuve de Mathématiques prévue entre 8h et 10h a bien été passée le samedi 08 juin entre 8h et 10h tel que le prévoyait le chronogramme. Les épreuves d’expression écrite et de deuxième langue programmées aussi le même mercredi (férié) ont également été distribuées le samedi, respectivement dans les tranches d’horaire 10h30-12h30 et 13h30-15h30.  

Des incongruités dans le document

Le responsable de la communication qui est assailli de coups de fils depuis la publication de ce document relève en outre des incongruités dans ce faux communiqué attribué à la ministre Nalova Lyonga. Il fait remarquer dans l’entête du document la mention : « Office du baccalauréat du Cameroun». Or, renseigne t-il, le Bepc relève de la compétence de la Direction des examens, des concours et de la certification du Minesec.

A l’observation du document, on peut en outre se rendre compte de la présence en bas de page côté droit, de la présence d’un émoticône en forme de ciseaux qui peut confirmer l’utilisation d’un logiciel de montage. Aussi, l’utilisation de plusieurs polices de caractère, des coquilles et le logo éveillent la curiosité. Aucun communiqué du genre ne figure d’ailleurs sur le site officiel du Minesec.

Le site Cameroun.com écrit en arrière plan du document ne renvoie à aucun site d’administration publique. Dans le moteur de recherches, il ne renvoie à aucun site actif tout simplement.

Mathias Mouendé Ngamo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email