Non, le ministère de la Santé Publique n’a pas rendu public le traitement contre la Covid19

Un message indiquant la conduite à tenir et le protocole de traitement à prendre en cas d’infection au Covid19 est abondamment partagé sur les statuts et la messagerie WhatsApp depuis le début du mois de janvier 2021. L’auteur du message attribue cette sortie au ministère de la Santé Publique.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Le message signé d’un certain Dr. Kassy Marius qui circule informe de ce que « toute personne qui ressent des symptômes d’infection par le coronavirus se met en quarantaine à la maison et prend le traitement ci-dessous: 1 – panadol 1000 mg deux fois par jour 2- Azithromycine 500 mg une fois pendant cinq jours.  3- Vitamine C 1000 mg une fois par jour 4- Zinc tab 50 mg une fois par jour 5- Vitamine D 50000 mg une fois par semaine 6- Strepslis trois fois par jour. Se gargariser avec de l’eau tiède + sel pendant 5 minutes par jour Boire de grandes quantités d’eau. Protocole de traitement publié par le ministère de la Santé.»

Selon le même message en circulation, le protocole viendrait d’une circulaire très importante du ministère de la Santé qui relève que : «le ministère de la Santé s’adresse et avertit les citoyens de ne pas se rendre à l’hôpital lorsqu’ils ressentent des symptômes de ((Corona)) ou de toute autre maladie. La santé met à disposition 333 équipes d’intervention rapide, chacune composée de 5 personnes. Si vous pensez être infecté et que ces symptômes apparaissent (essoufflement – toux – fièvre), restez chez vous. Ne vous rendez dans aucun hôpital, centre médical ou clinique, votre sortie propagera davantage le virus

D’après l’auteur du message, la publication une fois partagée témoigne de la prise de conscience de la personne et tous ceux qui ne le partageront pas seront des partenaires dans le meurtre de leur peuple. La mention «transféré de nombreuses fois» fait par l’application WhatsApp à l’entête du post démontre que le mot d’ordre marche et le post viral.

Les hics

La circulaire attribuée au ministre de la Santé Publique ne figure pas sur la page Facebook du ministère, ni le compte twitter du ministre pourtant, ceux-ci relaient toutes les sorties et activités concernant ce département ministériel. Le massage en circulation sur les statuts et la messagerie WhatsApp recommande aussi d’appeler le 195 pour la descente d’une équipe d’intervention sur le terrain. Or, au Cameroun, pour tout besoin d’information ou en cas d’alerte, le Centre d’appel dédié à la riposte contre le Covid19 est le 1510.

Stopintox a par la suite contacté Clavère Nken pour savoir si la circulaire sur le protocole de traitement contre le Covid19 est du ministre de la Santé. Le responsable de la communication au sein dudit ministère indique qu’il s’agit bien là d’un fake. Pour lui, la position du ministère de la Santé reste la même que celle de mars 2020.

Prérogative du Conseil scientifique 

Le 23 mars 2020, Manaouda Malachie, le ministre de la Santé Publique du Cameroun dans la Lettre circulaire N°D36-31 LC/MINSANTE/SG/DPML du 23 Mars 2020, interpellait les professionnels de santé sur les prescriptions de certains médicaments en ces mots

« Je tiens à vous rappeler qu’à ce jour, aucune étude scientifique ne démontre l’efficacité d’aucun médicament connu, bien que des études récentes menées sur un nombre restreint de sujets, font état de l’efficacité de la combinaison hydroxychloroquine/chloroquine et de l’azithromycine dans le traitement curatif (et non préventif) des personnes infectées au COVID-19 selon le protocole suivant: Hydroxychloroquine ou chloroquine 200 mg 3 fois par jour pendant 10 jours ; Azithromycine 500mg le premier jour et 250 mg par jour pendant quatre jours. Toutefois, des recherches continuent d’être menées afin d’apporter une preuve scientifique d’efficacité et de tolérance dudit traitement sur un grand nombre de sujets. »

Une position qui a évolué. Dans un communiqué radio-presse signé du 29 octobre 2020 et dont le but était d’informer l’opinion publique et les voyageurs en particuliers, le ministre de la Santé Publique du Cameroun rappelle que

« tous les passagers diagnostiqués positifs au débarquement dans nos aéroports, seront immédiatement soumis au protocole de soin dûment validé par le Conseil scientifique des urgences de santé publique

L’urgence du respect des mesures barrières

Invité au journal du 20h30 du 11 novembre 2020 sur la Crtv, Manaouda Malachie s’est exprimé sur l’augmentation du taux de contamination dans trois districts de Santé dans la ville de Douala et rappelé le traitement se fait par son département. « Nous avons les retours de vacances venant des pays de l’Europe, d’Amérique, d’Asie et tout le reste. Je crois que c’est ça qui a fait qu’on ait un peu plus de cas. Rapidement, il y a les équipes qui sont descendues sur le terrain, dans le cadre de la recherche active des cas, du suivi des contacts pour pouvoir rapidement circonscrire les cas, tester tous les cas contacts et le moment venu nous les donneront le traitement qu’il faut assez précocement

Le ministre de la Santé a conclu son passage en indiquant que «la plus grande inquiétude que nous avons en ce moment c’est ce relâchement que nous constatons. Il y a quelque chose à faire en matière de respect des mesures barrières et de port systématique des masques et c’est notre message aujourd’hui

Sur la piste du Dr KASSY Marius

Nous avons voulu en savoir un peu plus sur le Dr Kassy Marius, signataire dudit message. En effectuant une recherche avec ce nom dans la barre de Google, plusieurs liens apparaissent et donnent sur des démentis de plusieurs pays avec le même message.

Nous sommes tombés sur le lien d’un compte Twitter qui réfère au compte officiel du ministère de la Santé Publique du Burundi. En date du 10 janvier 2021, ledit compte a fait un tweet avec un démenti formel portant sur le même message cette fois en circulation dans ce pays. On peut y lire « Burundi : Le porte-parole du ministère de la Santé Publique du Burundi, Dr Jean Bosco GIRUKWISHAKA informe le public que le message d’un certain Dr Kassy Marius qui circule dans les réseaux sociaux, n’émane pas du ministère de la Santé Publique du Burundi ». Des captures du message en circulation accompagnent ledit tweet. Le même démenti figure sur la page Facebook du même ministère.

Le même démenti peut se lire sur la page Facebook du Dr. Cyrille Guéi-Koré. Cette fois, ce fake protocole de traitement du Covid19 circule en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email