NON, le Commissaire du 9ème arrondissement de Douala ne s’est pas donné en spectacle tout nu devant son unité de police

Une vidéo en circulation sur les réseaux sociaux depuis le 31 mai 2019 présente un homme entièrement nu qui se donne en spectacle au dessus d’une voiture garée devant le commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala. S’agit-t-il du commissaire de cette unité de police tel que mentionné dans les commentaires qui accompagnent ladite vidéo?

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

« Ça s’est passé à Deïdo ce matin. Le commissaire du 9ème arrondissement s’est mis à poil et est monté sur sa voiture. Seigneur voilà que nos autorités sont de plus en plus exposées !!! Jésus au secours !!! ».

Voici le message qui accompagne la vidéo en circulation dans des réseaux sociaux depuis vendredi 31 mai 2019. Depuis cette date-là, le téléphone du commissaire, Guilibite Jean Georges, ne cesse de crépiter. Un de ses collaborateurs indique que ladite vidéo s’est même retrouvée dans des foras de camarades de promotion de la police.

Capture d’écran Whatsapp

A l’observation, la vidéo a été effectivement prise devant le commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala au quartier Deido. Le lieu est facilement reconnaissable par le drapeau camerounais qui flotte à l’esplanade et la plaque qui renseigne sur la dénomination de cette unité de police.

Qui est l’exhibitionniste?

Seulement, il ne s’agit pas du commissaire de police en exhibition au dessus du véhicule immobilisé. Des policiers de cette unité de police, présents pendant le déroulement des faits vendredi matin (31 mai 2019), ont confié à StopIntox qu’il s’agissait plutôt d’un homme souffrant de troubles mentaux. Le nommé Etondè Bruno Liberté, lors d’une de ses crises, s’en est pris au véhicule de marque Rav4 appartenant à un magistrat, au lieu-dit ‘’3 boutiques’’, non loin du rond point Deido.

« Il vandalisait la voiture du magistrat. Celui-ci a trouvé bon de le conduire au commissariat, où il devait être entendu pour ‘’destruction’’.  Devant le commissariat, le monsieur est monté tout nu au dessus de la Rav4 et continuait de vandaliser le véhicule. Le chef d’unité (le commissaire) qui vivait lui aussi la scène a même été insulté par le monsieur en question. Ce sont des membres de sa famille qui sont venus expliquer qu’il souffre de problèmes mentaux depuis 1998», a confié un policier de cette unité.

Après avoir été maîtrisé, Etondè Bruno Liberté a donc été conduit à l’hôpital de district de Deïdo, puis à l’hôpital Laquintinie de Douala, où il a été placé sous soins. Un enquêteur a indiqué à Stopintox que des proches d’Etondè Bruno Liberté ont d’ailleurs pris l’engagement de revenir dans quinze jours, pour réparation des dégâts.

Le véhicule vandalisé immobilisé devant le commissariat.

Le véhicule vandalisé a été parqué devant le commissariat. Il n’appartient pas au commissaire tel que relayé sur les réseaux sociaux. Lorsqu’il n’est pas dans sa petite voiture de service, Guilibite Jean Georges se déplace à bord d’un Pick-up de couleur blanche. Il est à la tête du commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement de Douala depuis cinq ans.

Mathias Mouendé Ngamo

One Response to NON, le Commissaire du 9ème arrondissement de Douala ne s’est pas donné en spectacle tout nu devant son unité de police

  1. Hilaire HAMEKOUE dit :

    Excellent travail ! Avec stopintox, le journalisme reprendra sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email