Author Archives: Valorien Noubissi

NON, les évaluations séquentielles ne sont pas supprimées dans le système scolaire au Cameroun

Il est parvenu à notre rédaction, le message d’un internaute qui s’indignait du fait que les évaluations séquentielles pour l’année scolaire 2019-2020 en cours aient été supprimées.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Dans le message posté sur Twitter, l’internaute s’indigne du fait que les évaluations séquentielles sont désormais supprimées pour une seule évaluation par trimestre. « Au profit de qui ? » se demande t’il. Le tweet a suscité de nombreuses réactions.

Nous nous sommes rapprochés d’une personne ayant qualité pour plus de précisions.

Contacté par Stopintox, Jean Marie Tchoumi, le proviseur du lycée de Bobongo Petit Paris, indique qu’il s’agit d’un problème de dénomination. Les évaluations didactiques demeurent. Les évaluations administratives quant à elle ont été supprimées. En plus claire, 

Les séquences pas supprimées

« les évaluations séquentielles n’ont pas été supprimées. Chaque trimestre a au moins deux évaluations. La première évaluation et la deuxième pour le premier trimestre, une troisième et une quatrième pour le deuxième trimestre, la cinquième et la sixième évaluation pour le troisième trimestre. Les deuxième, quatrième et sixième étant harmonisées par niveau d’études, question de juger le niveau des élèves ».

Au proviseur d’ajouter : « ce qui change par contre, c’est au niveau des bulletins de notes. Il n’y aura plus les bulletins de notes pour les séquences. Chaque trimestre sera sanctionné par un seul bulletin de notes et la fin de celui-ci».

Il faut relever que plusieurs innovations ont été apportées dans le découpage de l’année scolaire 2019-2020 en cours. Stopintox avait déjà fait un article sur le sujet.

Oui, le découpage scolaire 2019-2020 est connu, mais tout n’est pas vrai dans le message qui circule sur la toile

Un message circulant depuis peu sur les réseaux sociaux et notamment dans les groupes WhatsApp fait part du découpage scolaire pour l’année 2019-2020.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : OUI, MAIS toutes les informations contenues dans cette publication ne sont pas vraies.

Débutons par ce qui est vrai. C’est le cas du découpage scolaire en lui-même. Selon ce message très partagé sur les réseaux sociaux, le premier trimestre de l’année scolaire 2019-2020 ira du lundi 02 septembre au vendredi 20  décembre 2019, le deuxième du lundi 06 janvier au vendredi 27 mars 2020 et le troisième trimestre du lundi 14 avril au vendredi  05 juin 2020. Un découpage scolaire qui est en concordance avec celui contenu dans un communiqué conjointement signé par les ministres de l’Education de Base et des Enseignements secondaires et qui date du 16 juillet 2019.

Pour ce qui est des informations à prendre avec des pincettes dans cette publication, il y’a d’abord la période des examens blancs et de fin d’année. Elle laisse croire qu’ils se tiendront du lundi 22 mai au vendredi 28 mai. Première remarque, le 22 mai 2020 n’est pas un lundi, mais plutôt un vendredi. En plus, selon le communiqué  du 16 juillet dernier,  les ministres de l’Education de Base et des Enseignements secondaires précisent que

«Les compositions de fin d’année feront l’objet d’une organisation interne au niveau de chaque établissement scolaire ou de chaque inspection d’Arrondissement » Alinéa1 de l’article 11 du dit communiqué.

Plus haut en son article4 il est dit que les périodes des examens et concours officiels sont fixés du lundi 1er juin au vendredi 24 juillet 2020 pour l’enseignement primaire et du jeudi 21 mai au vendredi 1er juillet 2020 pour l’enseignement secondaire. Selon un enseignant au lycée de Bobongo, les examens blancs ne peuvent être programmés dans des établissements pendant la période destinés aux examens officiels.

Des nouveautés?

Autre information pas vérifiée dans ce message, la date du Ramadan qui devrait se tenir soit le 24, soit le 25 mai comme le dit la publication. Sauf qu’en croire Cheick Ibrahim Moubarak Mbombo, le grand Imam président de l’Union islamique du Cameroun (Uic), il difficile à ce jour d’avoir une date aussi calée car dit-il,

«l’islam se base sur des faits naturels. La date du ramadan se fixe à partir du croissant lunaire. Quand le mois arrive, on scrute la lune pour avoir la date. Même si on peut faire des approximations, il est difficile d’avoir une date à ce jour. Tout de même, on peut faire des approximations.»

Pour ce qui est des « Nouveautés» telles qu’on peut les lire dans le message, il n’en est rien. Il n’est en effet nulle part mentionné dans le communiqué des ministres que les bulletins se remettent une fois par trimestre et à la fin de chaque trimestre. Notre source du Lycée de Bobongo fait savoir que chaque fin de séquence continuera d’être sanctionnée par un bulletin de notes.

Afin de prendre du déroulé de l’année scolaire2019-2020, voici l’intégralité du communiqué des ministres de l’éducation de Base et des Enseignements secondaires.

Communiqué

Non, Carole Yemelong n’a pas démissionné de la chaîne de télévision Canal2 International

Une capture d’écran où on voit la journaliste Carole Yemelong sur la chaîne tchadienne Electron Tv a été partagée ces derniers jours, amenant plusieurs personnes à conclure que la journaliste avait démissionné de Canal2 International.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

La rumeur allait déjà bon train. Comme pour conforter cette idée, l’absence depuis un moment déjà de la journaliste des écrans de la chaîne camerounaise et notamment à la présentation de l’émission Canal Presse. Certains ont tôt fait de présenter leurs félicitations et encouragements à la présentatrice.

Contactée par  Stopintox, Carole Yemelong indique qu’il s’agit  d’une simple rumeur. Elle révèle qu’elle était à Ndjamena, où elle a passé une dizaine de jours dans le cadre d’une coopération entre Canal 2 International et Électron TV basée dans la capitale Tchadienne. « J’y suis allée pour un partage d’expériences entre équipes et projets de magazine sur des sujets communs comme le terrorisme, l’intégration sous régionale, la diversification des économies etc…», va-t-elle ajouter. Et concernant la capture d’écran, «j’ai donc animé ce débat panafricain dimanche soir à 21h30 sur la chaîne tchadienne».

Carole Yemelong va au passage nous apprendre qu’elle a enregistré des interviews avec des victimes de Hussein Habré qui attendent toujours réparation après les verdicts des tribunaux. La journaliste est au Cameroun depuis mercredi 03 juillet 2019. Le retour sur les antennes de Canal2 International est donc pour bientôt.

Non, la BEAC n’a publié aucun avis de recrutement

Un texte annonçant un recrutement à la BEAC circule depuis la semaine dernière sur les réseaux sociaux. Ce communiqué émane t-il de l’institution bancaire?

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Une lettre supposée signée du Secrétariat général de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) annonce un recrutement au sein de cette institution. La lettre parle du recrutement de 500 agents de sécurité, 300 agents de « Tri d’argent » et 400 comptables financiers. Bémol, cette annonce n’est pas disponible sur le site de la BEAC.

Pour se rassurer, l’équipe de StopIntox a joint par téléphone, Abdoullahi Oumar, de la cellule de communication de la BEAC. Il a assuré qu’il s’agit d’une “infox” (Fake news) et que l’absence de cette information sur le site de la BEAC prouve à suffisance de sa non légitimité.

Indices

Quelques indices sur le communiqué en question permettent justement de douter de sa véracité:

  1. Le logo au bas de la lettre.
  2. L’absence de nom sur la signature
  3. Aucun concours de la BEAC n’est payant. Dans le faux communiqué pourtant, il est demandé de payer une somme de 10.000 FCFA par un compte Express Union.
  4. L’annonce n’est pas datée
  5. La traduction anglaise de la BEAC. Dans le document en circulation, BEAC est traduit en anglais comme «State Bank of Central Africa ». Or la bonne traduction de la BEAC en anglais est Bank of Central African States.
  6. Les agents qui ne sont pas cadres supérieurs de la BEAC sont affectés au Cameroun. Dans le communiqué, il est dit que les agents recrutés seront repartis dans toutes les agences de la BEAC dont le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Cameroun, la République Centrafricaine.
  7. La BEAC abrège Centrafrique par RCA et non pas par RC comme c’est le cas dans la fausse lettre.
  8. Et comme nous l’avons dit, le texte n’est pas disponible sur le site internet de la BEAC.

Non, la journée du 21 juin 2019 n’est pas fériée au Cameroun

La journée de deuil national décrétée par Paul Biya est-elle fériée ?

Nous avons vérifié: La réponse est: NON

Le président de la République, Paul Biya, a signé un décret ce lundi 17 juin 2019, faisant de la journée du vendredi 21 juin, journée de deuil national en mémoire aux 17 soldats camerounais morts lors d’une attaque de Boko Haram à Darak dans la région de l’extrême nord dans la nuit du 09 au 10 juin.

Seulement, les camerounais et même parmi les plus avertis du secteur de l’information ont tôt fait de transformer la journée de deuil national en férié, créant la confusion. Il faut dire que le seul corolaire d’un décret de deuil national est le fait que les drapeaux sont en berne. En plus clair, dans les administrations publiques, les établissements scolaires, le drapeau ne sera pas levé et ne pourra donc pas flotter. Par ailleurs, un jour férié est dans la majorité des cas décrété par le président de la République. Dans le décret de ce 17 juin, il n’est mentionné nul part que la journée du 21 juin est fériée.
Ce vendredi donc, les activités connaîtront leur cours normales. Les services publics seront disponibles.

L’office du baccalauréat a d’ailleurs à cet effet publié un communiqué ce 18 juin 2019 pour rappeler que l’examen du probatoire d’enseignement général qui a débuté ce mardi ne connaîtra aucune interruption.

NON, @baba_danpullo n’est pas le compte Twitter de Baba Ahmadou Danpullo

Ils sont nombreux les internautes camerounais et surtout ceux présents sur la plateforme Twitter qui, depuis le mois d’avril, s’interrogent sur la véracité du compte @baba_danpullo. Compte censé appartenir à l’homme d’affaires camerounais Ahmadou Baba Danpullo. Le 06 mai dernier, @ocomar lançait une alerte sur Twitter, se demandant s’il s’agissait d’un compte légitime.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est: NON

Eh bien non. Ce compte n’appartient pas à Ahmadou Baba Danpullo, le Camerounais présenté comme la première fortune d’Afrique francophone en 2015 par le magazine Forbes Afrique. Contacté par StopIntox, Nyoh Moses, le Chargé des affaires juridiques à Viettel Cameroun S.A (Entreprise détentrice de Nexttel Cameroun et dont Ahmadou Danpullo est actionnaire) confirme qu’il s’agit tout simplement d’un compte usurpateur d’identité. Nyoh Moses affirme par ailleurs que l’homme d’affaires reconnu pour sa discrétion n’est pas présent sur Twitter. @baba_danpullo doit donc être signalé par tout utilisateur de Twitter pour éviter les dégâts qui peuvent en découler.

Notons que pour éviter de tomber dans les pièges des faux comptes sur Twitter, il existe quelques méthodes. Un compte certifié par exemple permet de vous renseigner sur la véracité d’un compte. Les comptes certifiés se différencient des autres par un petit badge bleu à côté du nom. La biographie peut aussi vous renseigner sur la légitimité d’un compte. La photo de profil peut également vous mettre la puce à l’oreille.

RSS
Follow by Email