Category Archives: Education

Non, le livre de science au programme en classe de CE1 au Cameroun ne parle pas de sexualité

Depuis le 5 octobre 2020, jour du démarrage de la rentrée scolaire au Cameroun, l’image de la page d’un livre dans lequel on décrit comment faire l’amour fait le tour des réseaux sociaux. La légende indique qu’il s’agit d’une page du livre de science au programme en classe de CE1 au Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous, la réponse est : NON

‘’ C’est quoi, faire l’amour ?’’ Faire l’amour est un moment très intime entre deux adultes.’’ La suite du contenu de la page en circulation est vraiment réservée aux adultes. D’où les réactions déferlantes depuis la publication du contenu de cette page sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Whatsapp. En 12 heures, le post a enregistré 472 commentaires et 166 réactions dans un groupe Facebook. La plupart des commentaires interroge si le contenu de cette page est vraiment inscrit au programme des enfants en classe de cours élémentaire 1, sachant que dans cette classe la tranche d’âge est de 6-8 ans.

la couverture du livre de Science au programme en classe de CE1 au Cameroun

Pour savoir si cette page est filmée du livre de science au programme en classe de CE1, nous avons feuilleté le livre de science au programme dans ladite classe pour cette année 2020-2021. ‘’Majors en Sciences, Sciences et Education à l’Environnement Hygiène Pratique et Education à la Santé CE1’’, voici comment s’intitule le livre de science au programme dans la classe de CE1 au Cameroun. 3 auteurs signent ce manuel, Daniel Thierry Tondji, Ndi NlandElie et Essi Rachel Irène édité par Asva Educaton.

De quoi parle le Livre?

Le livre de 72 pages traite de l’éducation à l’environnement et hygiène pratique et éducation à la santé à la 1ère séquence. La 2ième séquence ’initiation aborde les sujets sur l’agriculture et l’hygiène pratique et éducation à la santé. Le milieu physique et l’hygiène pratique et éducation à la santé caractérisent les leçons de la troisième séquence. La 4ième séquence elle, aborde le milieu technique et l’hygiène pratique et éducation à la santé. Le milieu vivant et l’hygiène pratique et éducation à la santé meuble le 5ième et 6ième séquence. Dans ledit document illustré par des bandes dessinées, à aucun moment on ne parle de la reproduction.

du Conseil national des manuels scolaires et des matériels didactiques

Une information que confirme le Pr Marcellin Vounda Etoa, le secrétaire permanent du Conseil national des manuels scolaires et des matériels didactiques. Dans un communiqué radio-presse signé le 7 octobre, il indique que ‘’le programme d’enseignement de cette matière dans cette classe porte sur l’éducation à l’environnement, l’hygiène pratique et éducation à la santé. Aucune séquence ni leçon de ce programme ne se rapporte à la sexualité ou à la reproduction humaine.’’

Non, cette image avec des élèves assis à même le sol dans une salle de classe en paillotte n’est pas prise au Cameroun

Quatre clichés montrant des adolescents voilés, arborant des masques identiques et assis à même le sol ou accroupis dans des classes en paillotte font le tour des réseaux sociaux. Les images partagées sur Twitter, Facebook et WhatsApp sont présentées comme prises au Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Les élèves en classe d’examen de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire au Cameroun ont repris le chemin des classes le 1er juin 2020. Une reprise des cours comptant pour le troisième trimestre de l’année 2019/2020, après une interruption due à la pandémie de la Covid-19.

Les photos qui circulent sur la toile avec la légende : « l’école au Cameroun en 2020. » sont bel et bien des images prises dans une école après la reprise des cours en juin 2020, sauf qu’il s’agit sur ces images d’un établissement scolaire au Niger et non au Cameroun.

Une recherche d’image inversée avec les outils Yandex et Google images renvoie sur plusieurs page Facebook. Ces pages sont celles des citoyens et hommes politiques Nigériens.

Sur la page Facebook de la nigériane Rabani Harouna par exemple, on peut lire ce post du 1er juin 2020 qui renseigne suffisamment sur le lieu où l’image a été faite: « Rentrée scolaire après le covid-19 ! En 2020 regardez la classe et les conditions d’un collège d’enseignement général ! Ici Keita Tahoua, Mr le Prim, chers ministres et autres huilés du système au nom du peuple, j’espère juste qu’en voyant ces images, vous allez penser et comparer ces enfants du peuple aux vôtres qui ont fait ou sont à Harvard, Paris, Bruxelles Tunis, casa….grâce à l’argent de ces enfants de keita que vous avez volé ! »

Nous sommes également entrés en contact avec plusieurs journalistes nigériens parmi lesquels Samira Sabou, une journaliste freelance. Celle-ci a publié ces images sur sa page qui a près de 38 000 abonnés le 1er juin 2020 à 12h16. En un jour, la publication avait déjà enregistrée 916 réactions, 227 commentaires et 243 partages.

Une école au Niger

Si elle avoue ne pas être l’auteure de la photo, elle confirme que les images sont bien celles d’une école au Niger.

« C’est un collège d’enseignement général dans le département de Keita, région de Tahoua. Je ne me souviens plus du nom…», indique Samira.

La journaliste Aminata Niandou va plus loin. Elle explique que presque toutes les écoles rurales sont dans cette situation.

« En 2018, mon ancien collège avait les classes de 6ième et 5ième sans tables. J’ai organisé un mouvement pour les trouver 400 tables bancs. »

L’outil de recherche Bing nous a permis à travers sa loupe de voir le drapeau de la république du Niger imprimé sur un cahier tenu par un des élèves assis.

Quand on rentre les mots clés « cahiers du Niger » ou « couverture de cahier au Niger » sur Google, on tombe sur les images avec les mêmes couleurs et logos.

Plusieurs pays à l’instar du Cameroun partagent cette réalité, mais les images en circulation sur la toile ne proviennent pas de l’Extrême-Nord du Cameroun. Dans le Mayo-Rey où on trouve les écoles du même type, les élèves sont généralement assis sur des briques ou des troncs d’arbres morts.

Pour être rassurés, nous avons contacté Wang Boussoum, le délégué régional des Enseignements secondaires de l’Extrême-Nord. Il précise que 

« la reprise des cours est effective ici, mais ce ne sont pas des uniformes qu’on retrouve ici. Puis, les masques achetés par les parents ne sont si homochromes. »

OUI, le MINESEC envisage une rentrée scolaire qui ne concernera que les classes d’examen

Le ministère des enseignements secondaires envisage-t-il une rentrée scolaire qui ne concernera que les classes d’examens? La réponse est OUI

Une nouvelle WhatsApp, comme on appelle désormais ces informations anonymes qui circulent sur cette application de messagerie instantanée, s’est répandue dans la journée du 27 avril 2020 avec pour titre « RÉSOLUTIONS ISSUES DE LA TÉLÉCONFÉRENCE DE Mme MINESEC AVEC LES DÉLÉGUÉS RÉGIONAUX LE 27 AVRIL 2020 ».

La note résumé ayant circulé sur WathsApp

Dans cette nouvelle, on fait savoir entre autres que la rentrée du 1er juin 2020 ne concernera que les classes d’examen et que l’effectif de chaque classe est fixé à 24 apprenants. L’information parait invraisemblable et plusieurs internautes se demandent si elle est avérée. Contactée dans la soirée du lundi 27 avril 2020, la chef cellule communication du ministère des enseignements secondaires, Brigitte Ambissa fait savoir que l’information est « fondée ».  

Dans la même foulée, une note signée du délégué régional des enseignements secondaires pour la région de l’Ouest, adressée aux  chefs d’établissements privés et publics et aux délégués départementaux, invite ces derniers à prendre des dispositions sur la base des résolutions énumérées plus haut.

Note du délégué régional de l’ouest

Une info à vérifier? Ecrivez-nous: redaction@stopintox.cm

NON, les évaluations séquentielles ne sont pas supprimées dans le système scolaire au Cameroun

Il est parvenu à notre rédaction, le message d’un internaute qui s’indignait du fait que les évaluations séquentielles pour l’année scolaire 2019-2020 en cours aient été supprimées.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Dans le message posté sur Twitter, l’internaute s’indigne du fait que les évaluations séquentielles sont désormais supprimées pour une seule évaluation par trimestre. « Au profit de qui ? » se demande t’il. Le tweet a suscité de nombreuses réactions.

Nous nous sommes rapprochés d’une personne ayant qualité pour plus de précisions.

Contacté par Stopintox, Jean Marie Tchoumi, le proviseur du lycée de Bobongo Petit Paris, indique qu’il s’agit d’un problème de dénomination. Les évaluations didactiques demeurent. Les évaluations administratives quant à elle ont été supprimées. En plus claire, 

Les séquences pas supprimées

« les évaluations séquentielles n’ont pas été supprimées. Chaque trimestre a au moins deux évaluations. La première évaluation et la deuxième pour le premier trimestre, une troisième et une quatrième pour le deuxième trimestre, la cinquième et la sixième évaluation pour le troisième trimestre. Les deuxième, quatrième et sixième étant harmonisées par niveau d’études, question de juger le niveau des élèves ».

Au proviseur d’ajouter : « ce qui change par contre, c’est au niveau des bulletins de notes. Il n’y aura plus les bulletins de notes pour les séquences. Chaque trimestre sera sanctionné par un seul bulletin de notes et la fin de celui-ci».

Il faut relever que plusieurs innovations ont été apportées dans le découpage de l’année scolaire 2019-2020 en cours. Stopintox avait déjà fait un article sur le sujet.

Oui, le découpage scolaire 2019-2020 est connu, mais tout n’est pas vrai dans le message qui circule sur la toile

Un message circulant depuis peu sur les réseaux sociaux et notamment dans les groupes WhatsApp fait part du découpage scolaire pour l’année 2019-2020.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : OUI, MAIS toutes les informations contenues dans cette publication ne sont pas vraies.

Débutons par ce qui est vrai. C’est le cas du découpage scolaire en lui-même. Selon ce message très partagé sur les réseaux sociaux, le premier trimestre de l’année scolaire 2019-2020 ira du lundi 02 septembre au vendredi 20  décembre 2019, le deuxième du lundi 06 janvier au vendredi 27 mars 2020 et le troisième trimestre du lundi 14 avril au vendredi  05 juin 2020. Un découpage scolaire qui est en concordance avec celui contenu dans un communiqué conjointement signé par les ministres de l’Education de Base et des Enseignements secondaires et qui date du 16 juillet 2019.

Pour ce qui est des informations à prendre avec des pincettes dans cette publication, il y’a d’abord la période des examens blancs et de fin d’année. Elle laisse croire qu’ils se tiendront du lundi 22 mai au vendredi 28 mai. Première remarque, le 22 mai 2020 n’est pas un lundi, mais plutôt un vendredi. En plus, selon le communiqué  du 16 juillet dernier,  les ministres de l’Education de Base et des Enseignements secondaires précisent que

«Les compositions de fin d’année feront l’objet d’une organisation interne au niveau de chaque établissement scolaire ou de chaque inspection d’Arrondissement » Alinéa1 de l’article 11 du dit communiqué.

Plus haut en son article4 il est dit que les périodes des examens et concours officiels sont fixés du lundi 1er juin au vendredi 24 juillet 2020 pour l’enseignement primaire et du jeudi 21 mai au vendredi 1er juillet 2020 pour l’enseignement secondaire. Selon un enseignant au lycée de Bobongo, les examens blancs ne peuvent être programmés dans des établissements pendant la période destinés aux examens officiels.

Des nouveautés?

Autre information pas vérifiée dans ce message, la date du Ramadan qui devrait se tenir soit le 24, soit le 25 mai comme le dit la publication. Sauf qu’en croire Cheick Ibrahim Moubarak Mbombo, le grand Imam président de l’Union islamique du Cameroun (Uic), il difficile à ce jour d’avoir une date aussi calée car dit-il,

«l’islam se base sur des faits naturels. La date du ramadan se fixe à partir du croissant lunaire. Quand le mois arrive, on scrute la lune pour avoir la date. Même si on peut faire des approximations, il est difficile d’avoir une date à ce jour. Tout de même, on peut faire des approximations.»

Pour ce qui est des « Nouveautés» telles qu’on peut les lire dans le message, il n’en est rien. Il n’est en effet nulle part mentionné dans le communiqué des ministres que les bulletins se remettent une fois par trimestre et à la fin de chaque trimestre. Notre source du Lycée de Bobongo fait savoir que chaque fin de séquence continuera d’être sanctionnée par un bulletin de notes.

Afin de prendre du déroulé de l’année scolaire2019-2020, voici l’intégralité du communiqué des ministres de l’éducation de Base et des Enseignements secondaires.

Communiqué

Non, la journée du 21 juin 2019 n’est pas fériée au Cameroun

La journée de deuil national décrétée par Paul Biya est-elle fériée ?

Nous avons vérifié: La réponse est: NON

Le président de la République, Paul Biya, a signé un décret ce lundi 17 juin 2019, faisant de la journée du vendredi 21 juin, journée de deuil national en mémoire aux 17 soldats camerounais morts lors d’une attaque de Boko Haram à Darak dans la région de l’extrême nord dans la nuit du 09 au 10 juin.

Seulement, les camerounais et même parmi les plus avertis du secteur de l’information ont tôt fait de transformer la journée de deuil national en férié, créant la confusion. Il faut dire que le seul corolaire d’un décret de deuil national est le fait que les drapeaux sont en berne. En plus clair, dans les administrations publiques, les établissements scolaires, le drapeau ne sera pas levé et ne pourra donc pas flotter. Par ailleurs, un jour férié est dans la majorité des cas décrété par le président de la République. Dans le décret de ce 17 juin, il n’est mentionné nul part que la journée du 21 juin est fériée.
Ce vendredi donc, les activités connaîtront leur cours normales. Les services publics seront disponibles.

L’office du baccalauréat a d’ailleurs à cet effet publié un communiqué ce 18 juin 2019 pour rappeler que l’examen du probatoire d’enseignement général qui a débuté ce mardi ne connaîtra aucune interruption.

NON, l’épreuve de mathématiques au Bepc session 2019 n’a pas été annulée au Cameroun

Un communiqué attribué au ministre des Enseignements secondaires en circulation sur les réseaux sociaux indique que l’épreuve de mathématiques du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session 2019 a été annulée au Cameroun.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

Depuis les premières heures du dimanche 09 juin 2019, un communiqué circule abondamment sur les réseaux sociaux. Ledit document dans son contenu indique tel que libellé que : «Le ministre des enseignements secondaire informe les candidats au BEPC que l’épreuvede mathématique est annulée .ainsi ils composeront lundi 10 juin 2019.».

Contacté par StopIntox, Luc Ernest Ikoula, le Chef de la cellule de communication du Ministère des Enseignements secondaires (Minesec), a indiqué qu’il s’agit d’un faux document à tout point de vue.

« Le communiqué n’émane pas de madame le ministre des Enseignements secondaires », a –t-il clamé.

 Il informe en outre qu’une note d’information du Minesec signée le 30 mai 2019, indiquait déjà aux candidats au Bepc « qu’en cas de coïncidence de la fête du fin de jeûne de Ramadan avec un jour de passage des épreuves du Bepc, des Cap Stt et industriels, les épreuves de ladite journée sont reportées au samedi 08 juin 2019 aux mêmes horaires».

Le document détaillant les horaires de passage des épreuves du Bepc rendu publique depuis le 09 avril 2019 portait déjà la même mention en bas de page. Des candidats et enseignants contactés par StopIntox ont confirmé que, du fait de la célébration du Ramadan mercredi, l’épreuve de Mathématiques prévue entre 8h et 10h a bien été passée le samedi 08 juin entre 8h et 10h tel que le prévoyait le chronogramme. Les épreuves d’expression écrite et de deuxième langue programmées aussi le même mercredi (férié) ont également été distribuées le samedi, respectivement dans les tranches d’horaire 10h30-12h30 et 13h30-15h30.  

Des incongruités dans le document

Le responsable de la communication qui est assailli de coups de fils depuis la publication de ce document relève en outre des incongruités dans ce faux communiqué attribué à la ministre Nalova Lyonga. Il fait remarquer dans l’entête du document la mention : « Office du baccalauréat du Cameroun». Or, renseigne t-il, le Bepc relève de la compétence de la Direction des examens, des concours et de la certification du Minesec.

A l’observation du document, on peut en outre se rendre compte de la présence en bas de page côté droit, de la présence d’un émoticône en forme de ciseaux qui peut confirmer l’utilisation d’un logiciel de montage. Aussi, l’utilisation de plusieurs polices de caractère, des coquilles et le logo éveillent la curiosité. Aucun communiqué du genre ne figure d’ailleurs sur le site officiel du Minesec.

Le site Cameroun.com écrit en arrière plan du document ne renvoie à aucun site d’administration publique. Dans le moteur de recherches, il ne renvoie à aucun site actif tout simplement.

Mathias Mouendé Ngamo

RSS
Follow by Email