Tag Archives: Factcheck

Société: armer les jeunes pour contrer la propagation des fausses informations

C’est l’objectif que s’est assignée l’association MediAction Cameroun qui sensibilise depuis une semaine sur une utilisation responsable et avisée des médias sociaux entre autres.

La 11è semaine mondiale de l’Education aux médias et à l’information  est en cours. Comme chaque année, elle se tient depuis le lundi 24 et ira jusqu’au 31 octobre prochain.

Au Cameroun, l’Association MediAction Cameroun (MAC), organise une série de séminaires et ateliers dans les Établissements d’enseignement secondaire ainsi que dans des instituts privés d’enseignement supérieur.

La cérémonie d’ouverture de cette semaine a connu la présence des professionnels de médias membres de l’association entre autres. Charles Cacharel NGAH NFORGANG exposant sur les moyens pour contrer la propagation des fausses informations a insisté sur la nécessité de questionner les sources de toute information trouvée sur les réseaux sociaux, de s’abstenir de partager une information dont on n’est pas sûr de la provenance.

Charles Cacharel NGAH NFORGANG exposant sur les moyens pour contrer la propagation des fausses informations a insisté sur la nécessité de questionner les sources de toute information trouvée sur les réseaux sociaux.

A l’ouverture de la semaine à l’Institut universitaire des Grandes Écoles des Tropiques ( IUGET) à Douala, John Williams TCHOUA, le vice président de MAC a rappelé l’importance et les enjeux d’une consommation avisée des médias en général et des médias sociaux en particulier. L’animateur et expert EMI souligne que la loi punit les cas de partage de Fake new ou d’atteinte à la vie privée des personnes sur les réseaux sociaux.

Quelques uns des messages de sensibilisation

Joseph NGUEPI, le président Directeur général de l’IUGET assistant à la cérémonie d’ouverture de la semaine a lui salué une initiative qui renforce la qualité de la formation des étudiants de l’établissement dont il est le fondateur

Durant toute cette semaine, les experts, journalistes et membres de MEDIACTION CAMEROUN se succéderont pour édifier le public, essentiellement jeune sur l’univers médiatique camerounais, les méandres de la collecte et du traitement de l’information.

Identifier les sources d’informations avant tout partage

Les objectifs principaux de ces ateliers, sont entre autres, de permettre la compréhension et l’usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à la fois lecteurs, producteurs et diffuseurs de contenus. Pour atteindre cet objectif, MediAction Cameroun entend mettre à disposition des jeunes, un ensemble de techniques, les aidant à identifier les sources d’une information. Les lycées de Bepanda, Bobongo Petit Paris, l’Institut universitaire de la Côte ( IUC) entre autres vont abriter des ateliers pratiques sur des sujets liés à l’éducation aux médias.

Affiche Mediaction Cameroun

La clôture des activités liées à cet événement est prévue dimanche prochain avec une marche sportive au parcours Vitæ de Douala. Des activités en droite ligne avec les orientations de l’organisation des nations unies pour l’éducation la science et la culture ( UNESCO) qui encourage le renforcement des capacités du public afin d’assurer une consommation responsable et saine des contenus des médias. En rappel, MEDIACTION CAMEROUN est une association de jeunes professionnels de médias créee en 2017. Elle a pour objectifs de renforcer les capacités de ses membres, former les plus jeunes et bâtir un univers médiatique fort et performant

Non, l’entraineur du Brésil n’a pas accusé les dirigeants du football camerounais

Selon une déclaration en circulation sur les réseaux sociaux le 26 septembre 2022, Tite le sélectionneur du Brésil aurait formulé des accusations à l’endroit du Cameroun par rapport à la période Fifa de septembre 2022 et aussi sur la prestation des lions indomptables contre l’Ouzbékistan

Nous avons vérifié. La réponse est: NON

Contexte de la publication

Dans le cadre de la période Fifa de septembre 2022, le Cameroun a disputé deux rencontres amicales. La première, perdue contre l’Ouzbékistan le 23 septembre 2022 par (0-2), à Goyang. La seconde rencontre contre la Corée du Sud le 27 septembre à Séoul s’est aussi soldé par un échec (0-1).

Même les adversaires du Cameroun pour le mondial Qatar 2022 (Suisse, Serbie et Brésil) ont aussi effectué des matchs amicaux. Le Brésil a joué le Ghana et la Tunisie remportant les deux. Face au Ghana, le Brésil a gagné (3-0). La Seleção a largement battu la Tunisie (5-1).

C’est dans ce contexte qu’un texte est partagé sur les réseaux sociaux et le contenu attribué à l’entraineur sélectionneur de Brésil. D’après ce texte, l’entraineur Adenor Leonardo Bacchi dit Tite a porté des accusations contre les dirigeants de la Fecafoot. Tout d’abord, il aurait dit que le but du Cameroun pour cette période Fifa était le gain financier. En outre, le coach du Brésil aurait affirmé que le Cameroun aurait joué la défaite pour cacher son plan de jeu. « Le sélectionneur de l’équipe nationale du Brésil accuse les dirigeants du football Camerounais. Il dit : Le Cameroun n’avait l’intention de jouer les matches de préparation de la coupe du monde du Qatar. Ce qui intéresse à son prochain adversaire c’est l’argent mis en jeu par la FIFA pour les matches de préparation . J’ai vu le match le Cameroun s’est laissé battre par son adversaire croyant cacher son système de jeu c’est fait exprès . Mais , nous allons jouer en Décembre l’acier coupera un autre fer ! », peut-on lire sur Facebook.

La publication qui a été notamment partagée par Mathieu Fangwa sur sa page Facebook officielle a circulé de manière virale que l’application de messagerie WhatsApp.

Vérification

Pour vérifier cette information, nous avons contacté Mathieu Fangwa, journaliste en service à Canal 2 international le lundi 03 octobre 2022 via messagerie WhatsApp pour avoir la source de sa publication. Il n’a pas donné de précision sur la source de sa publication. Cependant, il nous dit avoir « juste partagé l’élément ».

Après sa réponse, nous avons poursuivi avec le processus de vérification. Les recherches avec les mots-clés « Tite et Ghana », nous avons constaté que dans les supports médiatiques qui ont publié des articles sur le match Brésil contre le Ghana, qu’il n y a aucune mention sur une déclaration du coach des quintuples vainqueurs de la coupe du monde d’avant et d’après match contre le Ghana au sujet des Lions indomptables et des dirigeants actuels de l’instance faitière du football camerounais.

En outre nous avons effectué une recherche sur le site web de la fédération de football du Brésil, sur les comptes officiels réseaux sociaux Facebook et twitter du Brésil, nous n’avons trouvé aucune déclaration de Tite en rapport avec le Cameroun. Sur le site web,  la page Facebook Fifa de la coupe du monde et le compte twitter de la Fifa, l’observation est pareille.

Les allégations selon lesquelles le patron de l’encadrement technique de l’équipe du Brésil a accusé les responsables actuels de la Facafoot sont donc fausses.

NON, Patrice Motsepe, président de la CAF n’a pas déclaré que le Cameroun est prêt à 99%

Ce 26 novembre un message circulant sur les réseaux sociaux laissait entendre que le président de la Confédération africaine de football a déclaré que le Cameroun était prêt à 99%.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est: NON

Le 26 novembre se tenait la 13e assemblée générale extraordinaire de la confédération africaine de football. Alors que la cérémonie se déroulait encore, un message viral non signé a commencé à faire le tour des réseaux sociaux et de la messagerie WhatsApp. Le contenu indiquait « Priorité au Direct: Motsepe, président de la CAF à l’ouverture de l’AG de la CAF ce matin au Caire. « Cameroon is 99% ready. The passion I saw in Cameroon about Afcon , i have never seen it before . I am confident that we are going to have a wonderful AFCON in Cameroon in January ».

Face aux doutes de certains de nos lecteurs. Stopintox a décidé de se renseigner auprès du service de communication de la CAF qui après vérification a fait savoir qu’il s’agissait de 95%.

Un chiffre confirmé par le président de la CAF, Patrice Motsepe lui même au cours de la conférence de presse qui va suivre l’assemblée générale extraordinaire. Face à la question d’un journaliste ougandais qui évoquait lui le chiffre de 75%, il va corriger. « Non j’ai dit 95% » va retorquer le président de la CAF.

EXTRAIT DE LA CONFERENCE DE PRESSE

NON, le maire de Waza n’a pas restauré la dignité du Sous-préfet égratignée par le préfet Jean Lazare Ndongo Ndongo

Une vidéo de 2 minutes 03 secondes est abondamment relayée sur les réseaux sociaux depuis le 31 octobre 2021. Elle est accompagnée de la légende «Le maire de Waza restaure la dignité du Sous-préfet sortant égratignée par le Préfet lors de la cérémonie d’installation du nouveau Sous-préfet. 👏».

Nous avons vérifié. La réponse est : NON

La vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux présente le maire de la commune de Waza, IBRAHIM MOHAMMED, en train de tenir un discours. Dans ce propos de circonstance, le maire vante les qualités de M. Nariki, sous-préfet sortant de l’arrondissement de Waza. Morceaux choisis . « Monsieur Nariki, il a pris les fonctions ici chez nous les moments chauds, où les problèmes de BH (Boko haram). M. Nariki avec sa relation entre la sous-préfecture et la Mairie et avec les maintiens de l’ordre maintenant à réduit ça à 10% (…)  M. Nariki c’est un homme d’expérience. (…) M. Nariki ne cherche pas les problèmes des autres. Il n’a que les problèmes de l’administration.»

Des propos aux antipodes de ceux tenus par le préfet du Logone et Chari, Jean Lazare Ndongo Ndongo, à l’endroit de l’autorité administrative sortante, lors de la cérémonie d’installation du sous-préfet de l’arrondissement de Waza, nommé le 15 octobre 2021 par décret présidentiel. Quelques extraits « Monsieur Bigna Mpam William appelé à d’autres fonctions. M. le sous-préfet sortant, votre passage à la tête de cette importante unité administrative a été émaillé de nombreux incidents dont l’origine était pour l’essentiel liée à votre indolence, votre manque d’anticipation et parfois votre peu dévouement au travail. Vous avez très souvent affiché une attitude désinvolte et un comportement indigne qui vous a mis en conflit avec beaucoup d’acteurs de la vie sociale et administrative… »

Jean Lazare Ndongo Ndongo tacle le sous préfet sortant de Waza Bigna Mpam William

Quand on écoute attentivement les noms prononcés par l’autorité administrative et l’autorité municipale, on se rend bien compte qu’il s’agit de deux personnes différentes même s’ils font référence au sous-préfet sortant de l’arrondissement de Waza. Le maire parle de NARIKI Patrice Mathieu Joël, administrateur civil, nommé le 22 mai 2017 par décret présidentiel comme sous-préfet dudit arrondissement. Le même décret que nous avons consulté sur le site de la présidence de la république, nomme à la page 14, BIGNA MPOUAM William, administrateur civil comme sous-préfet de l’arrondissement de Touroua dans le département de la Bénoué.

Dans le décret N° 2021/601 du 15 oct 2021 que nous avons consulté et disponible sur le site de la présidence de la république du Cameroun, la page 6 indique que Ngahet Adamou, administrateur civil, précédemment chef de cabinet du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord est nommé sous-préfet de l’arrondissement de Waza en remplacement de Bigna Mpouam William, appelé à d’autres fonctions.

Le discours du maire lors de la cérémonie d’installation de M. Ngahet Adamou et d’aurevoir à Bigna Mpouam William dont nous avons eu un enregistrement audio, est orienté à l’endroit du sous-préfet entrant pour lui indiquer les réalisations et les tâches qui l’attendent. Il a conclu son propos par « permettez-moi de remercier le sous-préfet sortant. Avec le temps qu’il a fait avec nous ici, je le remercie pour tout ».

Les photos de ladite cérémonie que nous avons pu avoir, montrent le maire de Waza habillé en gandoura avec son écharpe de maire et ses médailles accrochées, loin de l’image de la vidéo en circulation.    

NON, le stade de Douala-Réunification ne va pas abriter des matchs de la Can 2021

Un document PDF intitulé « Calendrier Compet CAN 2021 » fait le tour des réseaux sociaux depuis le 24 octobre 2021 et dans laquelle on y retrouve trois matchs programmés au stade de Douala-Réunification et comptant pour la Can Total Energies 2021.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est: NON

Le document intitulé « Calendrier de la compétition CAN TotalEnergies Cameroun 2021/Fixtures of AFCON 2021» porte l’entête conjoint du COCAN 20-21, le Comité d’organisation de la Can 2021 et celle de la CAF, la Confédération Africaine de Football. Il apparait ainsi deux jours après la signature de l’accord cadre portant sur l’organisation de la 33ème édition de la CAN TotalEnergies 2021.

Ledit document dresse le tableau des matchs, donne les détails sur les groupes, les dates, l’heure et le lieu où les différents matchs comptant pour la phase finale de la CAN vont se jouer. Dans cette fiche, le stade de Douala-Réunification abrite trois matchs. Le jeudi 20 janvier 2022 à 19 heures, on note la rencontre Côte D’Ivoire vs Sierra Léone. ETC.

A Douala, seul Japoma est autorisé

Quand on fait un tour sur le site de la CAF, ( https://fr.cafonline.com/total-africa-cup-of-nations/) la Confédération Africaine de Football, l’instance dirigeante du football africain, le bandeau annonçant la Can Total Energies Cameroun 2021 du 09 janvier au 06 février est bien lisible. Quand on clique sur celui-ci, on tombe sur la page réservée à ladite compétition avec à la Une depuis le 30 août 2021, le calendrier des matchs de la Can TotalEnergies.

Le document PDF joint sous le texte permet de se rendre compte que six stades ont été sélectionnés pour abriter les matchs des 24 équipes réparties en six (06) poules en lice pour le trophée de cette messe du football africain. Sont concernés, les stades de Yaoundé-Olembé, Yaoundé-Ahmadou Ahidjo, Bafoussam – Kouekong, Garoua – Roundé Adjia, Limbé – Omnisports et Douala – Japoma. On note aussi que le match Côte d’Ivoire vs Sierra Léone programmé le 20 janvier dans le programme en circulation, se joue plutôt le dimanche 16 Janvier 2022 à 17 heures au stade de Douala-Japoma. La rencontre 2B vs 2F programmée à Douala-Réunification se joue bel et bien le 24 janvier 2022 mais plutôt du côté de Bafoussam- Kouekong. Le stade de Douala-Réunification ne figure donc pas parmi les stades devant abriter les matchs comptant pour la phase finale de la Can TonalEnergies 2021.

NON, le sultan roi des Bamoun ne sera pas enterré avec 4 personnes vivantes

Une publication abondamment relayée sur Twitter laisse entendre que le défunt sultan roi des Bamoun sera inhumé en compagnie de quatre personnes vivantes désignées.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

En moins de 48 heures, le tweet posté le 07 octobre 2021 à 10h17 a obtenu 300 mentions « J’aime » et 183 Retweets. L’internaute qui commence son post par l’interrogation « le saviez-vous ? » souligne qu’il s’agit d’une «tradition».

Le tweet en question

Une sortie qui a suscité de nombreuses interrogations et étonnements des internautes. Si certains doutent de la véracité de cette information, d’autres la soutiennent en rappelant que les personnes enterrées vivantes se désignent volontairement.  

Nous avons contacté un chef rituel du Nguon au palais royal Bamoun pour faire la lumière dans cette affaire. Nji Gbetnkouet Fompehou Amadou qui se trouve actuellement à Foumban, en plein dans l’organisation des obsèques du sultan,  est ferme :

« Le sultan roi des Bamoun ne sera pas enterré avec quatre personnes vivantes. C’est faux et très faux. Non et non. Le roi est musulman et l’islam n’accepte pas ça ».

A la question de savoir si cette pratique fait partie des traditions du peuple Bamoun, Nji Gbetnkouet Fompehou Amadou indique que «ça a existé par le passé, d’après la tradition orale. Nos parents en ont parlé, mais moi je n’ai pas vécu ça et aucun de mes ascendants directs ne m’a témoigné de l’avoir vécu. Sinon on nous raconte que ça se faisait avec les rois d’antan. Mais ça reste à vérifier».

Ibrahim Mbombo Njoya, le 19ème sultan roi des Bamoun, est décédé le 27 septembre 2021 à l’hôpital américain de Paris à l’âge de 83 ans. Il aura passé 29 années de règne.

Mathias Mouendé Ngamo

OUI, le président Centrafricain donne des cours à l’université de Bangui

La capture d’un tweet est en circulation dans les groupes WhatsApp. On peut y lire que que le président Centrafricain dispense 4 heures de cours de mathématiques par semaine au sein l’université de Bangui. Cela crée le débat et plusieurs internautes doutent de la véracité de cette information.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : OUI

Le tweet ayant suscité le débat

Quand on effectue une recherche d’images inversées avec la photo qui accompagne le post, on tombe sur plusieurs articles. Il y’en a datant de 2017 qui parlent de la passion du président centrafricain pour l’enseignement.

Quand on rentre les mots clés « président, RCA enseignant à l’université de Bangui » dans la barre de recherche Google, plusieurs résultats s’affichent. Le quatrième lien est celui de l’université de Bangui. Quand on clique sur le lien, la page d’accueil fait défiler plusieurs images avec des légendes. Sur l’une d’elle, on peut lire « Visite du Président de la république à l’université de Bangui, le président a eu des échanges constructifs avec ses collègues enseignant sur le développement de l’université de Bangui et le capital humain ».

Thèse de doctorat en Mathématiques Appliquées

Plusieurs liens donnent également sur Brice YAMBIYO. Quand on rentre ce nom dans la barre de recherche Facebook, on tombe sur une publication de la page ‘Renaissance’. Elle se décrit comme la page facebook officielle de la Présidence de la République Centrafricaine. La page compte 26.146 abonnés et a fait une publication le 12 août 2021.

Brice YAMBIYO défendait sa thèse intitulée « Étude des Modèles Fractionnaires au sens de la Dérivée de Caputo via l’Analyse par Homotopie en Épidémiologie ». Le jury était composé du président le Professeur Faustin Archange TOUADERA, enseignant chercheur à l’Université de Bangui.

Joint au téléphone, le Prof. Emmanuel MBETID-BESSANE, le Doyen de la Faculté des sciences économiques et gestion à l’université de Bangui confirme.

« Je confirme qu’il enseigne et il continue d’enseigner. Il enseigne au département de Mathématiques à la Faculté des Sciences parce que c’est un mathématicien. »

À la tête du pays pour un deuxième mandat de 5 ans, Faustin Archange TOUADERA n’a pas abandonné l’université. Il a présidé la soutenance de doctorat en mathématiques de M. OUEMA GUENGAÏ, le 19 novembre 2019. La thèse de M. Brice YAMBIYO est la deuxième sur sa liste.

RSS
Follow by Email