NON, cette vidéo ne montre pas le ministre des Travaux publics de Mongolie s’immolant par le feu

Une vidéo en circulation sur Facebook et WhatsApp présente un homme s’immolant par le feu en pleine conférence de presse. La légende indique qu’il s’agit du ministre des Travaux publics de Mongolie qui n’a pas tenu son pari de construire cent mille logements sociaux en un an.

Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : NON

La vidéo d’une durée de 30 secondes circule depuis quelques jours sur les Réseaux sociaux. Elle montre deux hommes debout tenant des pancartes en main. Un troisième, assis, s’exprime devant des micros dans ce qui semble être une conférence de presse. Au bout de quelques secondes, le conférencier met le feu à sa veste. A l’aide de leurs vestes, deux hommes se précipitent pour tenter de maitriser les flammes. Les journalistes accourent. La légende suivante accompagne la vidéo : «Le ministre des travaux publics de Mongolie a promis de construire cent mille logements sociaux en un an. Il a dit que s’il échouait, il s’immolerait. A la fin de l’année, il en construisit soixante-dix mille. Il convoqua alors une conférence de presse au cours de laquelle il s’immola».

Sur cette page Facebook, la vidéo a enregistré 143 vues en 48 heures. La mention «Transféré de nombreuses fois » dans les fora WhatsApp renseigne aussi de sa viralité sur cette plateforme de messagerie. Pour vérifier cette vidéo, nous avons effectué une capture d’image. Nous avons ensuite procédé à une recherche d’image inversée sur Google Images.

Un dirigeant syndicale mongole contre un projet d’accord

Les résultats correspondants ici et ici situent la scène au 15 novembre 2015. Elle s’est bien déroulée en Mongolie, mais il ne s’agit aucunement du ministre des Travaux publics, encore moins de la raison évoquée. Il s’agit en effet de S. Erdene, un dirigeant syndical mongol qui s’immole par le feu pour protester contre le projet d’accord de vente de l’industrie charbonnière de son pays à la Chine.

S. Erdene, le président du Conseil d’administration de l’Union mongole du travail de solidarité, avait ainsi organisé une conférence de presse pour discuter des conditions des miniers dans le pays et de ce projet d’accord  avec la Chine. Il a déclaré, peu avant de s’immoler, que : « le gouvernement ne soutient plus notre entreprise. Les familles des travailleurs sont obligées de mourir de faim. C’est pourquoi je me brûlerai pour le peuple mongol et nos enfants ».

Dans cet article de Yahoo qui intègre une vidéo plus longue que celle en circulation (1 minute), les secouristes (journalistes et syndicalistes) parviennent à maitriser les flammes. Le syndicaliste brûlé à 40% a été transporté dans un état critique à l’hôpital, mais en vie.  

Pas de ministre des Travaux publics en Mongolie

En outre, en rentrant «gouvernement de Mongolie » dans la barre de recherche Google, ce lien présente la liste des différents postes ministériels en Mongolie. Celui des Travaux publics n’y figure pas. Le ministère auquel peut se rattacher un projet de construction de logements sociaux dans cette liste mise à jour le 22 avril 2021 est celui de la Construction et de l’Urbanisme. En rentrant le nom du chef de ce département ministériel, Begzjav MUNKHBAATAR, dans la barre de recherche d’Images de Google, les photos qui s’affichent en résultats ne correspondent pas au personnage central de la vidéo en circulation.

Mathias Mouendé Ngamo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

RSS
Follow by Email