OUI, une étude récente a identifié la Covid-19 dans du sperme, mais d’autres tests sont nécessaires pour savoir si c’est une maladie sexuellement transmissible

La Covid-19 peut-elle être présente dans le sperme? La réponse est OUI. Mais il faudra attendre d’autres tests pour savoir si la maladie est sexuellement transmissible.

Le coronavirus n’a pas encore livré tous ses secrets notamment sur le mode de transmission.  En avril, une étude américano-chinoise effectuée sur 34 hommes et publiée dans la revue Fertility and Sterility faisait savoir qu’aucune trace de Covid-19 n’avait été trouvée dans le sperme.

En ce mois de mai, une autre étude affirme le contraire. Le test a été effectuée par des chercheurs de Pékin sur des échantillons de sperme prélevés aux mois de janvier et février derniers sur 38 hommes testés positifs au Covid-19 à l’hôpital de Shangqiu, dans la province du Henan, au nord-est de la Chine. Ces chercheurs affirment avoir détecté le virus dans le sperme de plusieurs personnes infectées. Ce qui remet au goût du jour la possibilité d’une transmission de la maladie par voie sexuelle.

Selon cette étude publiée le jeudi 7 mai par la revue scientifique américaine Journal of American Medical Association, 16% de ces personnes, soit six patients sur les 38 testés ont vu leur sperme testé positif au Covid-19, y compris deux malades considérés comme en rémission.

Le Coronavirus peut-elle dans ce cas être considéré comme une maladie sexuellement transmissible? Les auteurs de la recherche estiment eux même que le très faible nombre d’échantillons testés dans l’étude, limite sa portée. D’où la nécessité pour ces scientifiques de réaliser des études encore plus poussées et sur des échantillons beaucoup plus représentatifs pour mieux comprendre la durée de vie du virus dans le sperme et les conditions de sa transmission.

Selon le Los Angeles Times, aucun suivi n’a été fait par ces chercheurs sur les patients concernés par l’étude. Chose qui ne permet pas à ces derniers de savoir combien de temps le virus est resté dans le sperme, ni s’il a pu être transmis à un partenaire sexuel.

Quoi qu’il en soit, le Sars-Cov-2 n’a pour l’heure pas encore révélé tous ses secrets. Des informations issues de précédentes recherches révélaient que le virus est transmissible par des sécrétions projetées par la personne atteinte. Des traces du Covid-19 ont déjà été détectées dans la salive, l’urine ou encore les selles, et maintenant dans le sperme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook