Oui, certains employés d’hôpitaux n’ont pas reconnu le ministre de la Santé Publique lors sa descente inopinée à Douala

Des tweets, des posts Facebook et WhatsApp ont abondamment relayé l’information selon laquelle le ministre a effectué des descentes inopinées dans des structures hospitalières à Douala et n’a pas été reconnu par certains membres du personnel.

 Nous avons vérifié pour vous. La réponse est OUI.

La rédaction de Stopintox a directement été interpellée par plusieurs internautes qui avaient du mal à croire au tweet d’une jeune journaliste camerounaise et dans lequel on pouvait lire que Manaouda Malachie, le ministre de la Santé Publique avait effectué cette descente inopinée.

Contacté à cet effet, le responsable de la cellule de la communication du ministère de la Santé confirme l’information tout en rajoutant que contrairement à certaines allégations le ministre ne s’est pas fait passer pour un simple malade.

Clavère Nken fait savoir que le ministre et sa délégation composée entre autres du Secrétaire d’état à la Santé Publique et de Madame le Secrétaire Général sont arrivés à Douala le jeudi 27 juin 2019 au soir pour réceptionner du matériel médical pour le compte de l’hôpital Laquintinie. La cérémonie était prévue le lendemain vendredi 28 juin.

Seulement Jeudi soir dès son arrivée à Douala, Manaouda Malachie décide d’effectuer une descente inopinée dans quelques structures hospitalières de la place question « d’évaluer le circuit du malade, de l’accueil, en passant par l’orientation jusqu’à la prise en charge des patients » tel qu’on peut le lire sur le site internet du Minsanté.

C’est ainsi qu’arrivé à l’hôpital Laquintinie, la caissière de la pharmacie va lui répondre sans courtoisie et sans daigner lever la tête pour le regarder en lui demandant de s’assoir « là-bas ». C’est alors qu’intervient la secrétaire générale de ce ministère, Sinatha Koulla-Shiro, qui va rappeler à la dame qu’elle a devant elle le ministre de la santé publique. Le Ministre va simplement demander à la dame si elle trouve normale son attitude face à un potentiel patient qui viendrait à la pharmacie chercher des médicaments. Ce à quoi elle va répondre par la négative avant de se confondre en excuses. Une autre scène vécue à l’hôpital de district de Deido c’est qu’à son arrivée impromptue et inattendue, le ministre Manaouda constate qu’il y’a une pléthore de cartes nationales d’identité retenue devant le vigile mais aucun registre pour consigner les noms de ceux qui entrent et sortent. C’est après les remontrances du ministre et tout confus que le vigile ira chercher le registre en question.

Suivez-nous sur:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook