Oui des pylônes portant des caméras de surveillance sont implantés sur une chaussée en chantier à Bafoussam

La photo a fait le tour des médias sociaux : Twitter, Facebook et surtout la messagerie whatsApp. Chaque transfert ou post est accompagné d’interrogations sur l’emplacement «insolite» desdits pylônes.

Ces Pylônes sont-ils réellement sur la voie à Bafoussam? Nous avons vérifié pour vous. La réponse est : OUI Explication.

Cette traversée urbaine est en travaux. Elle est dans le bloc des travaux de réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou plus précisément sur le lot 3, tronçon Tonga-Bafoussam-Babadjou, long de 110,242 km.

Pylônes sur la route Yaoundé-Bafoussam Babadjou

Contacté par l’équipe de stopintox, le directeur général de l’entreprise China Railway Engineering Corporation, CREC, l’entreprise chinoise qui a gagné l’appel d’offres pour les travaux de réhabilitation de cette route confirme la présence des pylônes de camera sur la chaussée. « Exactement! Sur le chantier il y a les poteaux de camera. Nous avons travaillé ainsi parce que nous avons des délais à respecter. Le chef de projet a dit qu’il ne peut pas attendre les discussions avec le sous-traitant qui a géré le projet pour le délogement de ces poteaux parce que ça va faire perdre beaucoup de temps. Nous avons choisi d’avancer. En ce moment le sous-traitant a déjà envoyé les coûts au maitre d’ouvrage et n’attend que l’ordre de service. Si celui-ci est validé, nous allons déplacer les pylônes avec le sous-traitant », précise le directeur général de CREC que traduit Tony, le traducteur de l’entreprise.

Les pylônes seront déplacés

A la question de comment cette situation a pu arriver, Elie MBA, le Délégué Régional des Travaux publics de la région de l’Ouest explique que cette traversée urbaine a les objectifs de la CAN 2021 qui lui sont assignés et donc une contrainte de temps. « Nous sommes en retard sur le mois de décembre qui avait été annoncé pour la pose de la dernière couche de grave bitume. Nous ne pouvions donc pas attendre. Si on le faisait, les objectifs de la CAN 2021 assignés au projet allaient être battus en brèche et là, on parle des engagements internationaux du gouvernement », précise le maître d’ouvrage.

Le projet qui va de l’entrée de la ville de Bafoussam pour la sortie au niveau du Camp militaire, consiste à élargir la chaussée. «Il y a des sections où on a juste une seule voie. On va élargir pour avoir des 2×2 voies. En élargissant certains ouvrages qui étaient hors emprise se retrouvent sur l’emprise. L’idéal est toujours de déplacer avant mais là nous sommes tenus par le temps », indique Elie MBA.

Zone sécurisée

La route est ouverte à la circulation mais ne comporte aucun risque. La zone avec les poteaux de camera est bien sécurisée et la signalisation bien présente. Selon le directeur général de CREC et le maître d’ouvrage, le processus pour déplacer les pylônes de camera entamé depuis juin 2019 est suffisamment avancé à ce jour. L’entreprise Huawei, sous traitant de la Délégation Générale de la Sureté Nationale qui a installé les pylônes n’attend plus que la signature de l’ordre de service pour le déplacer.

Au cours de ce travail, nous avons appris que c’est la libération des emprises qui est la cause majeure des retards observés dans la réalisation des projets. Eneo, Camwater et Camtel sont pointées du doigt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook