Non, le vaccin contre le cancer du col de l’utérus n’est pas un danger pour les filles à partir de 9 ans

A la suite d’un communiqué du ministre de la Santé Publique annonçant une campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus, plusieurs publications sur les réseaux sociaux ont laissé croire que ce vaccin est en expérimentation et donc dangereux pour la jeune fille.

Stopintox a vérifié pour vous. La réponse est : NON

La polémique est partie d’un communiqué du ministre de la Santé Publique du Cameroun signé du 2 septembre 2019 annonçant que le gouvernement du Cameroun organise du 27 novembre au 1er décembre 2019 une campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus et les autres infections génitales sur toute l’étendue du territoire national.

La première suspicion portait sur le nom du vaccin puisqu’il n’a pas été précisé dans le communiqué. D’après nos enquêtes, il s’agira du Gardasil. En effet, le Cervarix et le Gardasil sont les deux vaccins qui préviennent le cancer du col de l’utérus. Pour en savoir davantage sur lesdits vaccins, nous nous sommes rendus au centre de vaccinations internationales de Douala. Ici, on nous a assurés que la seule formation sanitaire habilitée à faire ce vaccin c’est la Cameroon Baptist Convention qui dispose des hôpitaux dans 6 régions du Cameroun.

Une information confirmée à Mbingo Baptist Hospital, l’un des centres hospitaliers de cette convention. « Ces 3 dernière années, Mbingo était le seul hôpital à avoir ce vaccin. Actuellement nous sommes en rupture de stock», indique Florence Manjuh, superviseur du programme de la santé des femmes. Les usagers sont appelés à revenir en novembre ou d’attendre la campagne lancée par le ministre de la Santé Publique.

Est-ce un vaccin expérimental ? Là encore la réponse est non. Approchés, les spécialistes de la santé de la reproduction affirment que ce vaccin est très important pour la jeune fille avant le début de l’activité sexuelle.

« C’est un vaccin efficace et largement conseillé qui existe depuis au moins 20 ans. Il ne prévient pas à 100% parce qu’il ne prévient pas contre tout type de virus HPV, juste les plus courants le 16 et 18. C’est pourquoi mêmes les filles vaccinées feront des frottis après 25 ans. Par contre ça réduit le risque de plus de 70%. Dans certains pays tellement ça ne pose pas de problème qu’on vaccine aussi les jeunes garçons», affirme le Dr. Brice Chendjou, gynécologue obstétricien.

Une autre suspicion concernait le nombre de doses que l‘Etat du Cameroun va administrer étant donné qu’une seule dose ne suffit pas et que le communiqué n’est pas clair à ce sujet. Là encore, d’après les informations reçue  par Stopintox de la direction de la vaccination à l’issu d’une réunion qui s’est tenue ce vendredi 20 septembre au ministère de la Santé Publique, ce sera bien deux doses en l’espace de 6 mois.

Une autre polémique portait aussi sur les coûts du vaccin au cas où un parent voudrait faire vacciner son enfant. Dans la seule pharmacie où le Cervarix, l’autre vaccin contre le cancer du col de l’utérus est par exemple disponible à Douala, il coûte 139.000 F.Cfa. A la Cameroon Baptist Convention par contre, la dose de vaccination coûte 15.000 F.Cfa. Le Gardasil lui, coûtait 500 F. CFa. “car c’était un don”, indique notre source à Mbingo

La campagne initiée par le ministère de la Santé Publique qui débute le 27 novembre prochain intervient après une première campagne il y’ a 3 ans. Selon un responsable dudit ministère, sur les 15.000 enfants vaccinés, aucun retour négatif n’a été enregistré jusqu’à présent. Cependant, 2.356 femmes sont dépistées du cancer du col de l’utérus chaque année au Cameroun et 1.546 en meurent. Ce cancer représente la 2ème cause de cancer chez les femmes, avec une incidence de 30 pour 100.000 femmes au Cameroun. Le ministre de la Santé Publique envisage de l’introduire bientôt dans le programme élargi de vaccination.

Suivez-nous sur:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook